Vous êtes ici : Accueil / Agenda / Colloque UNESCO : Musées et patrimoine immatériel : transmission, savoir-faire et conservation muséale. Colloque internationale.

Colloque UNESCO : Musées et patrimoine immatériel : transmission, savoir-faire et conservation muséale. Colloque internationale.

Évènement dédié aux professionnels des musées
Quand ?
Du 08/11/2019 à 09:30
au 09/11/2019 à 19:00
Tarifs
PAF : 10€/jour (catering du midi)
Où ?
Artothèque et Musée du Doudou (Mons) / MUM (Binche)
S'adresser à
Ajouter au calendrier
vCal    iCal
Quinze année après l'adoption de la convention de l'UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, ce colloque interdisciplinaire et international vise à stimuler les échanges entre artistes, artisans, chercheurs académiques, conservateurs du patrimoine, praticiens et public spécialisé, afin d'aborder les problématiques relatives à la transmission des savoir-faire, enjeu majeur des métiers et de la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.

 

Réservation par mail uniquement : colloquePI@edpnet.be

 

Vendredi 8 novembre – Mons/Arthothèque

- 9h30 : accueil

-  9h45 : Introduction, Catherine Houdart, Première Echevine en charge de la Culture et de l’Enseignement de la Ville de Mons

- 10h : Inventaire nécessaire des savoir-faire patrimoniaux, Françoise Lempereur, maître de conférences à l’Université de Liège, Belgique

- 11h : Le carnaval de Binche : préservation des savoir-faire et présentation muséale – Clémence Mathieu, directrice du Musée international du Carnaval et du Masque, et Karl Kersten, artisan du carnaval de Binche, Belgique

- 12h-13h : lunch et intervention de Museum Lab

- 13h : La muséographie à l’épreuve de la sauvegarde et la transmission du patrimoine culturel immatériel – Moctar Sanfo, Directeur de la Promotion des Musées à la Direction Générale du Patrimoine Culturel, Ouagadougou, Burkina Faso

- 14h : Safeguarding intangible religious heritage. The case of museum PARCUM, museum and expertise center for religious art and culture – Julie Aerts, responsable de projet pour Center for Religious Art and Culture, Flandre, Belgique

- 15h-15h30 : pause-café

- 15h30 : La culture des géants en Belgique et dans le Nord de la France : mise en valeur et sauvegarde – Laurent Dubuisson, Directeur/conservateur de la Maison des Géants d’Ath, Hainaut, Belgique et Jean-Pierre Ducastelle, historien, président de l’Office du Tourisme d’Ath, Hainaut, Belgique

- 16h30 : conclusion

- 17h-18h : visite du Musée du Doudou

 

Samedi 9 novembre – Binche/Musée international du Carnaval et du Masque

- 9h30 : accueil

- 9h45 : Introduction –Larissa Davoine, échevine de la culture de Binche

- 10h : The Intangible cultural Heritage and museums project – Kia Tsakiridis et Eveline Seghers, Werkplaats Immaterieel Erfgoed, coordinateurs de Intangible Cultural Heritage and Museums Project (IMP), Flandre, Belgique

- 11h : Le Musée du Doudou, un musée au cœur des problématiques de la présentation du patrimoine immatériel, Manuela Valentino, Conservateur des patrimoines UNESCO (Ville de Mons)

- 12h-13h : lunch

- 13h : New models of development and enhancement of the UNESCO Intangible Heritage : the case of the Almond Blossom Fest – Giuseppe Carmelo Parello, architecte, directeur du Parc archéologique et paysager de la Vallée des temples, Agrigente, Italie

- 14h : Le savoir-faire des carnavaliers niçois - Annie Sidro, Présidente de Carnaval sans Frontières, conseillère artistique du carnaval de Nice, France

- 15h-15h30 : pause-café

- 15h30 : Le monde himalayen au Vingt et unième siècle. Mutations et déculturation – François Pannier, directeur de la galerie Le Toit du Monde, Paris, France

- 16h30 : Conclusion par Véronique Van de Voorde – présidente de la Commission du Patrimoine oral et immatériel de la Fédération Wallonie-Bruxelles, directrice du Musée du Folklore de Mouscron, Belgique

- 17h-18h : visite du Musée international du Carnaval et du Masque, Binche

 

Aujourd'hui, les mutations technologiques, économiques et sociales apportent un certain nombre de réalités et de questionnements dans l'expérimentation des modes de transmission des savoir-faire et des métiers. Des communautés et des individus tentent d'apporter des réponses à ce défi en développant, à des échelles diverses, différents systèmes de transmission. Dans une perspective critique et comparative, des chercheurs issus de plusieurs disciplines (histoire de l'art, anthropologie, histoire, etc.), des responsables d'administrations, des artistes, artisans et détenteurs du patrimoine culturel immatériel témoigneront de leurs réflexions.

La pérennité du patrimoine oral et immatériel est assurée non seulement par les acteurs de ces traditions qui sont chargés de transmettre des savoir-faire liés à celles-ci, mais également par les instances muséales qui ont un devoir de mémoire vis-à-vis de la société qu'elles représentent, et par les politiques qui encadrent ces manifestations.

La tâche d'un musée est, entre autres, de conserver et d'exposer ses collections, par nature matérielles. Néanmoins, quand à ces objets s'ajoute tout un bagage intangible, il convient de se demander comment et si le musée peut en rendre une image fiable. Le musée est historiquement attaché aux objets qui constituent tant son origine que son fonctionnement. Toutefois un constat est clair aujourd'hui : cette présentation centrée sur les objets est insuffisante. Quand il est question de patrimoine immatériel, et même s'il existe une dimension historique, le musée doi se situer dans une contemporanéité mouvante et évolutive. Ainsi, le musée doit aujourd'hui pouvoir mettre en cohérence ces objets avec leurs contextes locaux et plus globaux, géographiques et territoriaux, sociaux, économiques, politiques, culturels, religieux, leurs environnements physiques, biologiques et technologiques, les institutions, le droit, les comportements, le rapport au temps, au pouvoir, aux autres, etc.

S'éloignant ainsi de son contenu traditionnel (beaux-arts, histoire, ethnologie etc.), le musée doit trouver d'autres modes d'approche. Les nouvelles technologies peuvent notamment être des vecteurs intéressant. Aujourd'hui, la question de la restitution de toutes les formes matérielles du réel confronte le musée à 3 éléments : l'éthique (ce qu'il faut faire), le technique (ce qu'il est possible de faire) et la muséographie (ce que l'on donne à voir) (Martinez, 2003). Tout comme le patrimoine immatériel est interdépendant des objets, le musée l'est aussi et devra trouver le juste équilibre entre l'exposition de l'intangible et de ses contextes et son assujettisement aux objets.

Ce sont ces diverses questions qui seront mises en lumière ici. La question du rôle du musée peut être également posée par la même occasion? S'agit-il de préserver ? De témoigner ? De contextualiser ? De rendre vivant ? Ou accessible ?

Actions sur le document

Mots-clés associés : , ,